Comment faire le tri et récupérer les déchets organiques ?

Blog sur l'écologie

Comment faire le tri et récupérer les déchets organiques ?

3 septembre 2019 Environnement 0

Les déchets organiques sont parfois difficiles à recycler. Composés essentiellement d’eau, ils passent mal dans l’incinérateur. A Gland, ces ordures sont triées et mises en valeur au profit de l’écologie. Retrouvez un exemple à suivre en matière de traitement écologique des épluchures et autres restes d’origine organique.

Les déchets organiques récupérés en porte-à-porte

La commune de Gland organise la collecte des déchets organiques auprès des foyers. Les agents de la voirie font du porte-à-porte pour récupérer des conteneurs spécialement dédiés aux ordures d’origine organique. Les usagers peuvent mettre dans ce bac les restes de légumes ou de fruits. Les coquilles d’œuf, le marc de café et tous les objets de même catégorie sont aussi admis. Les déchets issus du jardinage sont également récupérés par le biais de ce système. Par contre, les matières issues de l’élevage, notamment la viande et les os, sont exclues. Les produits dérivés de la pêche dont les écailles de poisson ou les coquilles de crustacés sont à exclure.

La transformation des ordures ménagères en composte

Outre la récupération des ordures organiques, la commune de Gland encourage les habitants à produire leurs propres compostes. La collectivité recommande à utiliser des sacs spécialement dédiés à cet effet. Il est également possible de réaliser le compostage dans une installation d’un mètre cube. Quoi qu’il en soit, il faut découper les restes organiques pour en faire des petits dés. Ensuite, il faut ajouter de la matière fibreuse. Le broyat issu du jardinage pourra également convenir. Le compost est à brasser régulièrement. Pour les locataires, il est possible de mettre en place une installation communautaire. A Gland, 28% des ordures collectées sont d’origine organique. Ce qui représente près de 850 tonnes. Il suffit d’un mètre cube de déchets biologiques pour produire un mètre cube de biogaz soit 0,6 litre de carburant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *