Quelle est l’importance de l’écologie dans l’agriculture ?

Blog sur l'écologie

Quelle est l’importance de l’écologie dans l’agriculture ?

18 octobre 2018 Non classé 0

Depuis la Seconde Guerre mondiale, les méthodes de culture et d’élevage se sont modernisées. L’agriculture intensive s’est généralisée. Des problèmes comme l’usage à outrance d’engrais ou la surexploitation de l’eau ont des conséquences sur l’écologie. Elles sont souvent négatives. Il est temps d’adopter l’agro-écologie.

L’agriculture intensive moderne peut nuire à l’écologie

Les agriculteurs sont conscients du fait que les méthodes de culture ou d’élevage sont souvent invasives. Elles ne respectent pas l’environnement. Les engrais chimiques polluent tandis que les exploitations agricoles de très grande envergure accaparent l’eau. A cela s’ajoutent les pesticides cancérigènes et les engins mécaniques dégageant des tonnes de gaz à effet de serre. Les fermes d’élevage intensif de vache dégagent également une quantité non négligeable de méthane.

Le passage à l’agro-écologie est inévitable

Face aux conséquences négatives de l’agriculture sur l’environnement, les acteurs dans le domaine commencent à se tourner vers des formes de productions plus écologiques. Les cultures sont choisies avec un respect de l’écosystème. Les hectares de culture sont plus respectueux du paysage et respectent la biodiversité. Le recours aux produits chimiques est limité au minimum possible. Les engrais et pesticides naturels ont pris le relais. L’eau n’est plus pulvérisée, mais utilisée à bon escient avec des systèmes de goutte-à-goutte écologique.

La nécessité de manger sainement devient universelle

Outre le respect de l’environnement, le besoin de produits sains pour la santé s’est également généralisé. Ainsi, l’agriculture biologique continuera de prendre de l’ampleur dans les prochaines années. Il viendra même un temps où les engrais et les pesticides chimiques seront tous abandonnés pour des méthodes biologiques. Bien qu’inévitable, cette situation n’arrivera pas très prochainement. En effet, le passage à l’agriculture bio demande des sacrifices comme la réduction de la production et l’augmentation des couts d’exploitation. Il faut faire les bons choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *